Aruspice Circus [Cie]
 Buno Roberto Volt

  

 

Poésie foutraque, élégante et irrévérencieuse...

«Je me suis fait clown, pour mon plaisir, pour échapper au monde. La vie voudrait nous faire croire qu'être adulte, c'est oublier ses rêves d'enfants, pour accepter « la raison ». Faire de l'art, c'est vouloir changer la société dans laquelle on vit, c'est fuir ce monde pour créer un monde nouveau. Mes spectacles, parles de cette fuite, de cette nécessité d'être. Cela s'est fait spontanément, sans réflexion préalable, puisque je n'ai jamais eu l'ambition d'être clown, je le suis devenu ni par choix, ni par envie, mais par nature.» 

Entre le théâtre de cirque et music-hall, mes performances réalisées à partir de mes propres impulsions sont souvent comparées à des formes d'intervention dites d'Art Brut. »

« De l’art donc où se manifeste la seule fonction de l’invention, et non, celles, constantes dans l’art culturel, du caméléon et du singe. »

Jean Dubuffet

 

Le pitre est là pour renverser les chaises, botter les fesses aux consensus. Ce coup de pied n’est pas symbolique, ce renversement n’est pas théorique, il est pratique. Le clown est un guerrier. Son arme, c’est le rire. Il ne fait pas semblant, il ne joue pas de rôle, il est tel qu’il est, c’est cela qui dérange l’entendement. Ses actes portent à conséquences. Ils sont dans le vrai. L’hilarité qu’il provoque n’est pas cérébrale, elle est purement viscérale. Il rejoint ainsi « l'Aruspice » le prophète des viscères dans le cirque du monde. Qu'on l'accepte ou non, nous sommes en guerre et il est urgent de s'en rendre compte. Fini les pirouettes donc, du rire oui, mais comme arme de subversion massive, un rire jouissif, enfanté par les larmes comme dit Miller. Un théâtre, pauvre, absurde, cruel, cynique, débordant, vibrant et vivant.

 

Cela fait des millénaires que les humains se trompent de chemin, des millénaires que toutes leur quêtes, leurs interrogations les mènent au même cul-de-sac. Le Maître en ineptie a le temps entier pour domaine. Il ne rend les armes que devant l'éternité...“

Henry Miller, le sourire au pied de l'échelle 

 

---------------------------

 

Prato Pôle National Cirque – Lille, Espace Baudelaire Rillieux-la-Pape, Théâtre des pénitents Monbrison, Karavan théâtre Chassieux, Théâtre de l’unité, La vache qui Rue, les Ateliers Frappaz Villeurbanne,...

Festival Overjissel Op Straat Theater à Hengelo (Pays-Bas) / Festival Berlin Lacht ! (Allemagne) / Festival International Teatro de Calle (Valladolid, Espagne) / Recicledo (B.H Brazil) / Convencion Latina de Circo de Bogota et Ecole national de cirque de Cali (Colombie) / Noorderzon (Hollande) / Aarhus Festuge (Danemark) / Clown Festiva de Sighisoara (Roumanie) / EuroArt Festival de Bratislava (Slovaquie)…

 

 

 







Archives des Spectacles Passés...



BUNO, VOLERE VOLARE

”Volere Volare” est un show surréaliste qui exprime de manière poétique l’engagement total, la quête perpétuelle, les échecs qu’il faut vivre, la persévérance, de la foi nécessaire pour atteindre « l’inaccessible étoile ».


Solo de clown tout public
Durée totale : 1h
Lieu : salle
Fiche technique disponible



BUNO CIRCUS SOLO

Spectacle tout terrain, adapté pour être joué dans la rue ou dans tous types de salles, avec son Circus Solo, Buno réveille l’enfant qui se cache au fond de chacun de nous.


Solo de clown tout public
Durée totale : 1h
Lieu : salle, rue, chapiteau
Fiche technique disponible



BUNO DECOLLAGE

Porte-voix en main, cheveux longs sous son casque, allure déjantée, BUNO joue avec les passants.


Durée totale : 30 mn
Lieu : Rue



PARADE

Il est totalement givré, le clown Buno. Dans sa drôle de voiturette équipée d'enceintes assourdissantes, il sème un raffut incroyable. La "gueule" ouverte, il entre partout et casse les oreilles de tout le monde en feignant de beugler… Parade musicale et clownesque... Un pur moment de rigolade